décembre 11, 2018

Mexique: la «caravane des migrants», entre grève de la faim et résignation

Le Mexique intronise ce samedi 1er décembre son nouveau chef de l’Etat. Andrés Manuel López Obrador prend les rênes du pays alors que 6 000 migrants continuent de s’entasser dans le nord-ouest à Tijuana, à la frontière américaine. Vendredi à Buenos Aires, en marge du G20, son prédécesseur Enrique Peña Nieto a signé un traité de libre-échange avec Donald Trump et le Canada. Mais pour les migrants, la porte reste fermée. Certains renoncent, d’autres ont entamé une grève de la faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *