décembre 11, 2018

Un espion de la Corée du Nord au Sénat français?

Soupçonné d’espionnage au profit de Pyongyang, un haut fonctionnaire du Sénat français qui ne cachait pas ses amitiés nord-coréennes a été inculpé jeudi 29 novembre pour « trahison » et « intelligence avec une puissance étrangère », après quatre jours de garde à vue. Sa passion pour le pays de Kim Jong-un n’est pourtant pas récente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *