décembre 11, 2018

Traité nucléaire INF: pour Moscou, les accusations américaines «sans fondement»

Ce mercredi 5 décembre, Moscou a dénoncé les accusations « sans fondement » de Washington, qui affirme que la Russie viole un traité de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF) et menace en retour de ne plus le respecter.

Ce sont « des accusations sans fondement » qui « sont répétées », a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova alors que Washington a donné mardi soixante jours à la Russie pour se conformer au traité sur les armements nucléaires de portée intermédiaire, faute de quoi les Etats-Unis se retireront de l’accord. « Aucune preuve qui soutiendrait les accusations américaines n’a été apportée », a poursuivi Mme Zakharova lors d’un briefing, décrivant le traité INF comme un « point clef de la stabilité et de la sécurité stratégique internationale ». De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que « les faits ont été tordus pour camoufler le vrai objectif du retrait américain de ce traité », sans apporter plus de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *