janvier 22, 2019

Senegal, un pays en marche

 

Transformer structurellement l' »conomie du Senegal, améliorer de façon significative de vie des populations et renforcer la sécurité, la stabilité et la Gouvernance.

Telles sont les ambitions du Présidents de la République qui a décliné sa vision à travers un plan ambitieux planifié dans un espece temporel raisonnable(2014-2035), le Plan Senegal Emergent(Pse) dont la premiere phase vient de prendre fin avec des resultats tangiles, au point de pousser les partenaires techniques et financiers(Ptf),  de faire encore plus de confiance au Sénégal, en lui octroyant, au cours de son passage au Groupe Consultatif de Paris, 7356 milliards de FCfa, alors que le pays ne cherchait que 2856 milliards de FCfa. C’est que depuis plus de 3 ans, le taux de croissance du pays est l’un des plus forts sur le continent avec respectivement 6,4% en 2015, 6,2% en 2016 et 7,2% en 2017. Quant au deficite budgetaire, il est resté à une trajectoire baissière, passant progressivement de 3,7% du Pib en 2015 à 3% en 2017, apres s’être établie à 3,3% en 2016. D’Ou les bonnes notes des agences de notions internationales.

En réalité le Pse a permis la mise en oeuvre de programmes et projets de developpement dans les grandes agglomérations comme les villes du pays profond et les campagnes. Entre autres le Promoville, Pudc et le Puma. Il s’y ajoute les reformes introduites dans l’enseignement superieur, l’Education et la Formation Professionnelle, tout en travaillant à l’elargissement de la carte scolaire et universitaire. La santé n’est pas en reste. En effet, comme l’education, la carte sanitaire s’élargit et le plateau technique s’ameliore.  L’accès aux soins de santé se démocratise davantage à travers le rapprochement de certains soins(Dialyse, par exemple).

L’accès à l’eau potable et l’assainissement sont également au coeur des actions du Pse. En temoigne, le lancement des travaux de la troisieme usine de Keur Momar Sarr et celui prochain du projet de dessalement de l’eau de mer, en plus des centaines de forages réalisés dans les villes et en zone rurale. Dans le domaine de l’assainissement, le projet concernant 10 villes comme Touba, Tivaoune, Cambérène(cités religieuses) est plus que parlant.

A ces mesures, on peut ajouter les politiques sociales qui ont pour but de faire, desormais, des sénégalais des villages et des plus petits hameaux, des citoyens à part entiere sur un fond d’équité territoriale et d’inclusion sociale. Il sagit de bourses de sécurité familiale, de la couverture maladie universelle, de la carte d’égalité des chances pour les personnes vivant avec un handicap, la gratuité de certaines catégories de soins, la baisse des impôts sur le salaire, la baisse du lyer, du prix du carburant, de l’électricité, etc.

Des politiques sociales destinées à valoriser le capital humain mais aussi et surtout raffermir la dignité citoyenne de tous. L’ambition s’est également traduite par la création de la nouvelle ville intégrée de Diamniadio, vitrine des nouvelles ambitions du Sénégal, commence à prendre forme.

Reposant sur une mixité urbaine et sociale, on y retrouve des quartiers administratifs (spheres administratives), des zones d »habitation mixte, des zones industrielles(parc industriel qui doit générer 50 000 emplois à terme), des universitaires( universités Amadou Makhtar Mbow, centres de recherche, une cité du savoir, des espaces d’affaires (parcs d’expositions, gare des gros porteurs, marchés d’interet national) et des infrastructures sportives (Dakar Arena qui est omnisports).

Mais là ou le régime du Président Macky Sall est entrain de réaliser sa plus grande performance, c’est bien dans le domaine des infrastructures et des transports. Pistes(2357 km réalisés, routes revêtures(1762 km), autoroutes(189km effectués e mis en service), trains avec le Train express régional(TER), le transport urbain(Brt, renouvellement des cars, taxis, gros porteurs sont à mettre à l’actif du gouvernement senegalais. Les transports de masse comme le Ter et le Brt devront permettre de transporter, respectivement par jour 115 000 et 300 000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *