août 24, 2019

Mauritanie : les rêves brisés de l’opposition

Les figures historiques de l’opposition mauritanienne ont été défaites lors de la présidentielle du 22 juin. À cause de leurs divisions ? Ou parce que la relève n’a pas été préparée ?

La retraite, ils n’y ont jamais songé. Pas un seul instant ils n’ont rêvé à une vie paisible passée à savourer le temps qui s’étire. Les opposants mauritaniens Messaoud Ould Boulkheir et Ahmed Ould Daddah ont certes vieilli, mais ils ont la politique chevillée au corps. Après avoir contribué à écrire trente années de l’histoire de leur pays, ils ont vécu la limite d’âge de 75 ans comme une offense personnelle. Longtemps, ils ont été persuadés que cette disposition constitutionnelle serait amendée. À tort.

Mister Buzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *