décembre 16, 2019

L’AJA veut la lumière sur le massacre de Thiaroye

Il y a 75 ans jour pour jour que des tirailleurs sénégalais étaient massacrés au camp de Thiaroye, alors qu’ils manifestaient pour le paiement de leurs indemnités et le versement du pécule qui leur était promis depuis des mois. A l’occasion de l’anniversaire de Thiaroye 1944 (1er décembre 1944) hier, l’Association des Juristes Africains (AJA) est monté au créneau pour saluer et honorer la mémoire de ces soldats africains, qui, après avoir participé à la mobilisation mondiale contre les forces nazies et leurs alliés, ont été exécutés par l’armée dans les rangs de laquelle ils avaient combattu lors de la seconde guerre mondiale. Ces juristes demandent au gouvernement français de tout mettre en œuvre pour la clarification définitive de ce douloureux épisode de l’histoire coloniale en restituant l’ensemble des documents relatifs à cette affaire. Ils citent le témoignage de Georges Ennouchi, à l’époque jeune médecin à l’hôpital Principal de Dakar, qui a raconté à plusieurs reprises à son fils qu’il avait vu les militaires français achever les blessés dans son hôpital.

Lasquotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *